Vélo en location dans les villes : interview

20141219_120011Pour découvrir et transmettre des informations à propos des transports, on a décidé de faire l’interview d’un professionnel. Le vendredi 19 déscembre 2014 on a rencontré
M. Vincent Monatte qui travaille dans l’entreprise Velogik.

Alors on a rencontré Mousieur Monatte devant la porte de l’entreprise. On était bienvenues.

On a fait l’interview dans son bureau, on a posé les questions, enregistré la voix et pris les photos avant de poser des questions.

Après notre petite présentation on a commencé à faire l’interview.

 

« L ‘interview »

Nous (N) : Quel genre de travail faites-vous dans l’entreprise Velo’v?

20141219_120709_594Vincent Monatte (VM) : Alors, nous travaillons sur les questions de mobilité à vélo. Donc on propose de mettre en place des services de vélos, dans les entreprises et dans les villes. Alors on ne vend pas de vélo aux personnes dans la rue mais on met des vélos dans l’entreprise, pour que les gens qui travaillent dans l’entreprise puissent se déplacer à vélo. C’est comme le vélo’v et le vélib à Lyon ou Paris, mais dans d’autres villes de France, pour que les gens puissent se déplacer dans la ville.

N : Pour quelles raisons installez-vous des velo’v en location?

VM : Aujourd’hui, nous on croit que le vélo, peut être un moyen de déplacement, un moyen d’aller à l’endroit qui est à moyen d’avenir. Aujourd’hui, on estime que la voiture en ville n’est pas forcément la solution pour se déplacer. Donc c’est la raison pour laquelle dans notre entreprise nous travaillons sur le développement des services vélo en ville, et là maintenant, on va travailler sur des services de vélo, dans les milieux ruraux à la campagne et aux abords de villes.

N : Quels sont selon vous les avantages de ce transport ?

VM : 1, c’est l’environnement, pour l’écologie.

2, souvent, en ville, on s’aperçoit qu’on se déplace plus vite à vélo qu’en voiture, ou à pied.

Le 3ème avantage, c’est pour la santé parce qu’on fait un effort, en faisant du vélo, on se dépense, donc c’est bon pour la santé.

Le 4ème avantage, c’est pour le bruit aussi, si on veut une ville qui fait moins de bruit. En vélo on fait moins de bruit qu’en voiture ou en transport commun, et puis ça rend les gens de bonne humeur !

N : La réalisation d’un projet de vélo dure longtemps ?

VM : La réalisation pour mettre en place un projet vélo dans une ville quand il n’existe pas de vélo demande environ 6 mois. Et après, pour les gens, et les personne qui habitent dans une ville adhèrent et se mettent à faire du vélo, il faut souvent attendre deux, trois, quatre ans pour que les gens commencent à faire réellement du vélo. Donc c’est des processus et des choses qui sont assez lentes à mettre en place, il faut changer les habitudes.

N : Combien de temps dure la mise en place d’un système de location dans une ville ?

VM : Pour mettre en place il faut quelques mois, 2 à 3 mois pour penser le projet, il faut environ 6 mois pour mettre en place. Et après, il faut faire beaucoup de publicité, de communication pour que les gens soient au courant, la communication prend généralement 6 mois.

N : Chaque année, il y a des nouveaux projets pour améliorer le système ?

VM : A chaque année en fait, en fonction de l’impact, en fonction de l’adhésion des personnes au service, si les gens font beaucoup de vélo ou pas, on a un plan progrès, on essaie toujours d’améliorer le système. On l’améliore soit en augmentant le nombre de vélos, soit en augmentant le nombre de services autour du vélo. On va proposer des services de stationnement du vélo, des abris, on va proposer des services de réparation, ou des animations pour les enfants, de la sensibilisation dans les écoles des choses comme ça.

N : Est-ce que ce système améliore le mode de la vie urbain ?

VM  : Vous êtes asiatiques, c’est ça ?

N : Oui, de Corée, de Taiwan et du Japon.

20141219_120621_463VM : Ce qui est intéressant c’est de savoir si vous, en arrivant en France, à Lyon, vous avez vu que le vélo, occupait une place spéciale, est-ce que vous avez vu des vélos ou pas des vélos, si vous avez vu ces vélos, ça veut dire que le travail qui a été fait pendant les années de mise en place (en 2004 à Lyon, ça fait 10 ans !) est visible. On s’aperçoit qu’avant il n’y avait pas de vélo du tout à Lyon. C’est donc que quelque chose a été fait et qu’on le voit. Ce travail là est assez long, mais il y a un réel impact , pas suffisamment au goût de Vélogik, parce que nous on aimerait qu’il y ait encore plus de vélos ! La part modale est le nombre de vélos par rapport au nombre de voitures et de bus et ce pourcentage augmente, c’est-à-dire qu’il y a de plus en plus de vélos. Ca c’est quelque chose qu’on observe à Lyon, en France et dans le monde entier.

N : Est-ce que vous connaissez une anecdote intéressante sur les Vélo’v ?

VM : Ce qui est rigolo c’est qu’aujourd’hui le vélo’v, il y a des défis, c’est-à-dire qu’il y a des paris. Chaque année, ils font la montée de Fourvière, il y a une course, ils partent en bas avec des Vélo’v et ils font toute la montée et c’est celui qui arrive le plus vite en haut ! Après il y a eu des personnes qui se sont amusées à prendre le vélo de Lyon et à aller jusqu’à Paris pour raccrocher le Vélo à Paris parce que le système à Lyon et identique à celui de Paris. Donc on peut prendre à vélo de Paris et l’accrocher à Lyon. Personne ne le fait jamais. Mais , il y a des gens de Paris qui sont   avec un vélo (Vélib’) pour l’accrocher à Lyon et vice-versa.Lyon

N : Est-ce qu’il y a souvent des vols de vélo de location ?

VM : Aujourd’hui, on a beaucoup de vélo, malheureusement, qui sont soit volés, soit cassés. Les vélos cassés le sont souvent par manque d’attention.. En fait il y a très peu de vols intentionnels (des gens qui diraient « Je veux voler le vélov), certains oublient de le remettre. Il nous faut donc aller les chercher, on a des petites puces GPS pour retrouver les vélos.

Aujourd’hui à Lyon, il y a des gens qui font des paris, des défis, et ils jettent les vélos dans l’eau, dans le Rhône. Donc il y a plein de vélos qui sont dans l’eau !! Il n’y a pas énormément de vols, mais il y a beaucoup de bêtises

N : Quelles activités organisez-vous pour encourager des gens à prendre le velo ?

20141219_120835_867VM : On fait ce qu’on appelle des animations alors soit c’est dans les écoles, on va voir des élèves, dans les écoles primaire pour leur expliquer que le vélo est un moyen de déplacement, que ça peut être sympa et qu’en plus c’est pas dangereux. On leur dit que faire du vélo dans la ville, c’est moins dangereux que prendre la voiture dans la ville. Donc on explique ça, et puis on fait des petits parcours avec des enfants.

Après parfois on travaille avec les entreprises et les salariés, et on fait une formation aussi. Donc on leur explique comment faire du vélo dans la ville, comment apprendre à faire du vélo. Enfin, on va voir dans des salons, on a un stand et on incite on favorise l’accès au vélo dans les villes et les campagnes.

 

Il a répondu à toutes les questions gentiment et avec passion.

On était vraiment contentes parce que c’est une bonne expérience, on a bien amélioré notre niveau de français par cette activité.

On a bien coopéré et on a aussi passé un bon moment !

 

Dictionnaire utile des transports lyonnais

TCL : Transports en Commun Lyonnais

-Tramway, Métro,Trolleybus cristalis, Navette, Funiculaire

NAVETTE : Un bus qui relie les villes à l’aéroport

Tramway : chemin de fer a rails plats servant surtout aux transports urbains

– T1: hôtel de région >> Montrochet/ IUT >> Feyssine

– T2: Perrache >> Saint-Priest/ Saint-Priest >> Perrache

–  T3: Gare part-dieu >> Meyzieu Z.I.

– T4: Jet d’eau >> hôpital Feyzin Vénissieux

DICO1Rhônexpress : C’est une liaison rail aéroport, exploitée en mode tramway express entre le centre de Lyon et l’aéroport.

– Aéroport(Lyon Saint-Exupéry)>>Meyzieu Z.I>>Vaulx-en-Velin La Soie>>Lyon Part-Dieu

Vélo’V : désigne un système de vélo en libre service mis en place dans la communauté urbaine de Lyon

– Plus de 300 stations reparties entre Lyon et Villeurbanne.

Funiculaire (la ficelle ) : qui fonctionne au moyen de cordes

DICO2

DICO3

TGV : Train a Grande Vitesse. Le TGV dessert plus de 230 destinations en France et en Europe. Le TGV s’arrête à la gare Part-Dieu, à la gare Perrache, à l’aéroport Saint-Exupéry.

Rhône city boat : C’est un bateau qui navigue sur le Rhône et la Saône.On peut choisir son parcours et son repas. Et on peut l’utiliser en groupes à partir de 10 personnes.

DICO4

FAQ (Foire aux questions) le Velo’V, comment fait-on?

FAQ, c’est une page internet qui nous donne des informations. Sur la page FAQ, il y a des questions qui sont souvent posées avec leurs réponses

Sans titre

1/  Quel est le tarif par jour?

FAQ2

2/ Quel est le moyen de paiement?

Il faut avoir une carte bancaire parce que la machine n’accepte pas les espèces.

3/ Comment rend-on le Vélo’v?

Vous pouvez mettre le vélo à n’importe quel arrêt de Vélo’v où il y a des places vides.

4/ Ou peut-on emprunter le Vélo’v?

Il y a plus de 300 stations reparties entre Lyon et Villeurbanne. Il y en a toujours une près de chez vous. Si vous téléchargez l’appli TCL, elle montre les stations Velo’v.

FAQ3

5/ Existe-t-il des abonnements?

Oui, vous pouvez choisir l’abonnement annuel ou l’offre Lyon City Card.

Vélo’v = où je veux, quand je veux!

On va vous présenter comment utiliser les Velo’V! D’abord, vous pouvez choisir l’abonnement annuel, l’offre courte durée ou l’offre Lyon City Card.

Tout d’abord, l’offre courte durée : il y a des ticket pour une journée, une semaine.

Voici, les étapes nécessaires pour louer un vélo. C’est facile! Suivez-nous!

D’abord, on a besoin de la carte bancaire ou de la carte TCL. C’est le plus important.

C’est la machine pour louer le velo’V.

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.26.23

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.35.29

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.36.36

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.33.25

 

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.38.45

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.39.42

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.40.37

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.41.44

Capture d’écran 2014-12-22 à 21.42.46

 

Photo-reportage à la Part-dieu

La gare

Il y a deux semaines, nous avons visité la gare part dieu pour obtenir des informations sur les transports à Lyon! On est parti de la place Bellecour en prenant le métro. Avant d’arriver à la Part-Dieu, on avait préparé quelques questions pour les employés. Quand on est entré dans la gare, il y avait beaucoup de monde. C’est vraiment la première gare de Lyon ! D’abord on a cherché l’accueil de la gare et on a rencontré une employée gentille qui portait un vêtement violet. On lui a demandé les informations sur Rhônexpress et TCL. Elle a répondu avec bonne volonté

Malheureusement, ce jour là, l’accueil de TCL était fermé alors, on s’est informé seulement sur Rhônexpress. Si on a le temps de visiter la gare Perrache qui est la deuxième gare de Lyon, on pourra prendre les informations sur les transports car il y a aussi un grand accueil TCL. En plus, il y a un bureau de City Boat à côté de Perrache, on peut aussi découvrir City Boat qui navigue sur la Saône.

La part dieu est la gare principale de Lyon. Elle a été ouverte le 13 juin 1983. Cette gare connecte tous les quartiers de Lyon, Lyon et les autres régions et même Lyon et les pays voisins! La gare de Lyon-Part-Dieu est une des premières gares de correspondance de la SNCF aux niveaux international, national et régional. C’est un endroit où on peut utiliser tous les moyens de transport de Lyon. (TGV, TER, BUS, Tramway, Métro etc)

Le pôle des voyages

Chaque année, la part dieu rassemble de nombreux voyageurs! Selon les chiffres de 2011, la fréquentation annuelle est de 26,1 millions de voyageurs. C’est-à-dire qu’en un an, on peut rencontrer 26,1 millions d’inconnus!!

Vous connaissez Rhônexpress?

C’est un moyen de transport vraiment utile et important qui relie la ville a l’aéroport (LYS) en 30 minutes! Rhônexpress circule à intervalle de 15 minutes, en temps normal, et toutes les 30 minutes de 4h25 à 6h et 6h et de 21h à minuit. C’est pratique!

Pendant son trajet de 30 minutes, on peut profiter des services embarqués, par exemple, il y a un service génial, les voyageurs peuvent acheter le ticket de transport à bord de Rhônexpress, grâce à ce service, on peut gagner du temps! C’est très bien!

RHONEEXPRESS1

RHONEEXPRESS2

Quelle est l’évolution des besoins des voyageurs à l’heure actuelle?

Les points à améliorer!

– La rénovation, parce que la gare est petite par rapport au nombre d’usagers

– Le raccordement entre la gare et les boutiques.

– La séparation des accueils SNCF et TCL

– L’office du tourisme pour les voyageurs qui viennent d’arriver à Lyon

Le nouveau visage de la Part-Dieu en 2021

(Source et crédits images du projet : Lyon Capitale)

33 ans se sont passés depuis l’ouverture de la gare Part-Dieu. Au début, la Part-Dieu a été conçue pour accueillir 30.000 voyageurs par jour, mais aujourd’hui, elle reçoit 120.000 voyageurs, ainsi l’état prévoit quelques projets pour améliorer la Part-Dieu.

Nouveau quai

D’après la directrice régionale de RFF, les quais manquent à cette gare. Les trains attendent qu’un quai se libère. On perd deux minutes en moyenne, elle précise.

Six accès depuis l’avenue Pompidou

La gare va faire de nouvelles entrées le long de l’avenue Pompidou. Six rampes donneront l’accès direct aux quais.

Nouvelle façade, nouvelle galerie marchande

Une nouvelle galerie sera créée le long de la façade ouest de la gare. Dans la galerie, il y aura la billetterie, des restaurants, des boutiques, et des crèches, des espaces artistiques et pourquoi pas un restaurant Paul Bocuse. On pourra voir les trains passer par la vitre de la façade

Des places ouvertes sur la ville

La place Bérandicer et Francfort seront réaménagées. Par ce projet, c’est possible de voir des espaces nus, sans entrave pour les cheminements piétons.

 

Le maire de Lyon prévoit encore d’autres plans, notamment une gare souterraine pour dissocier TER et TGV.

Nouveau projet1

Nouveau projet2

Nouveau Projet 3

L’aéroport International de Lyon

L’aéroport Lyon Saint-Exupéry

Pour découvrir Lyon, on peut prendre le train, le bus ou la voiture mais il y a aussi un autre moyen : c’est d’arriver par l’aéroport Saint-Exupéry!

Aéroport1

A Lyon, l’aéroport international (LYS) se situe sur la commune de Colomnier-Saugnieu à 25 km à l’est de Lyon. LYS est inauguré le 12 avril 1975 par le président de la République Valéry Giscard d’Estaing. A l’origine, le nom de l’aéroport était Aéroport de Lyon-Satolas mais le 29 juin 2000, l’aéroport est renommé Lyon-Saint-Exupéry, à l’occasion du centième anniversaire d’Antoine de Saint-Exupéry, né à Lyon. Chaque année, de nombreux voyageurs y voyagent. En 2013, il se classe comme le quatrième aéroport français avec 8,56 millions de passagers. LYS dessert beaucoup de destinations : 13 pays et 52 destinations en Europe, 4 pays et 15 destinations en Afrique, 3 pays et 3 destinations en Asie. Il est bien desservi, on peut l’atteindre facilement car il y a beaucoup de moyens : le tram, TGV, Rhônexpress, le taxi, la voiture, la navette etc

Aeroport 2

Aéroport 3

Les différents moyens pour aller à l’aéroport depuis le centre ville de Lyon.

Elit (Entreprise Lyonnaise Indépendante de Transport) 

Elit est une société de transport de personnes, créée en janvier 2012 et spécialisée dans les liaisons entre Lyon et l’Aéroport Lyon Saint-Exupéry.

– Tarif : Lyon 01-08 (arrondissements), 30 euros

Lyon 09 (arrondissement), 32 euros

Lyon 05 (arrondissement), 34 euros

L’adresse du site : http : www.elit-transport.fr

Le Covoiturage

Le moins cher pour rejoindre l’aéroport ou le centre ville reste le covoiturage.

Le covoiturage est le partage d’un véhicule. Si on a assez de temps, c’est mieux d’utiliser le covoiturage parce que le tarif est moins cher et on peut réserver facilement sur internet.

Il y a deux sites internets représentatifs.

http://www.covoiturage.fr/

http://www.vadrouille-covoiturage.com/

 3 itinéraires pour aller de l’aéroport à l’université catholique. 

Pour aller de l’aéroport à l’université

1 . Aéroport →Rhône Express jusqu’à Part-Dieu (30mn, 13€) → Tram jusqu’à Perrache (35mn, 1,7€) →à pied à l’université Catholique(20mn)

coût total =14,7 euros / Temps total =85 min

2. Aéroport →Rhône Expresse jusqu’à Part Dieu (30mn, 13€)→ métro jusqu’à Bellecour (25mn,1,7€)→à pied jusqu’à l’université catholique(5mn)

Coût total = 14,7 euros / Temps total =55min

3. Aéroport →le Taxi (30mn, 50€)→l’université catholique

Coût total = 50 euros / Temps total = 30 min (en fonction du trafic
La deuxième façon est la plus rapide et la moins chère!